Rencontres ...

Transhumance ou migration saisonnière, soukier se rendant à quelque lointain marché, fquih voyageur, gamins en goguette,
bergers assurant le ravitaillement du campement d'été, femmes en corvée d'eau, voyageur solitaire ou porteuse de bois,
sillonnent infatigablement les sentiers atlastiques ainsi façonnés depuis des siècles.

Nous nous rencontrons à chacune de mes errances dans leur haut pays.
Ils m'ont parfois remis sur la bonne trace et accompagné sur des itinéraires incertains.
Ils ont étanché ma soif et ma faim et souvent accueilli pour la nuit dans leur tente ou bergerie sur les pacages d'altitude.
Partout dans ces montagnes j'ai pu mesurer leur gentillesse, leurs égards envers l'étranger qui s'aventure jusque dans leur haut pays,
et le sacré de cette hospitalité berbère si joliment définie par Tahar Ben Jelloun :

"Vous demandez à boire, on vous offre le manger. Vous faites une halte, on vous propose le tapis
et le silence pour le repos des os et de l'esprit."




Retour Page précédente

Retour accueil